Les marchés du bien être et de la prévention sont en pleine explosion.

 

En effet, il y a une grosse différence entre un médicament et un complément alimentaire.

Le médicament est prescrit par un médecin à un malade.

Or la consommation de complément alimentaire est une consommation volontaire, de prévention, pour rester en bonne santé.

 

Il y a un cap entre prendre un complément alimentaire et prendre un médicament.

 

Les troubles digestifs concernent tout le monde, et chacun cherche alors ses solutions. Les troubles de la tension constituent aussi une question qui préoccupe, et pas seulement les séniors !

Les formules d’origine naturelle sont les plus appréciées, car elles rassurent, ne produisent pas d’effet secondaire, et agissent en douceur sur le long terme pour aider le métabolisme à mieux fonctionner. C’est un coup de pouce, sain et facile d’accès.

 

Ainsi, le marché des compléments alimentaires propose une très grande diversité de produits, essentiellement sous forme de gélules.

Les fabricants de ces compléments alimentaires sont donc en permanence à la recherche de nouvelles solutions, de nouveaux ingrédients, aux qualités reconnues.

 

En chiffres ?

Le marché des compléments alimentaires, c’est :

  • 1,62 Mds € en France en 2016 (+ 5,3 % par rapport à 2015 !)
  • 1,7 Mds € prévu pour 2017
  • 14 Mds € en Europe
  • 70 à 80 Mds $ dans le monde

(Sources : Xerfi, Euromonitor, Synadiet)